Comment obtenir le label bio

Qu’est-ce que le label bio ?

Le label bio représente des produits qui ne contiennent aucun adjuvant chimique. Ces produits ont la particularité d’avoir été cultivés ou fabriqués naturellement, donc sans aucune modification et sans aucun traitement chimique.

Les agriculteurs ou les fabricants, qui souhaitent obtenir le label bio pour leurs produits, doivent passer un contrôle en vue de soumettre leurs produits ou leurs entreprises, ou même leurs terrains agricoles, afin d’obtenir la certification tant convoitée.

 

Qui délivre le label bio ?

Le label bio est délivré par un organisme de contrôle des aliments, qui dépend du ministère de l’agriculture et des pêches. Avant de délivrer le label bio, l’organisme doit s’assurer que les produits respectent bien les règles d’usage et suivent la réglementation en vigueur dans l’Union européenne.

 

Comment obtenir le label bio

Il y a toute une procédure à suivre pour obtenir le label bio. Il faut d’abord faire la demande auprès de l’organisme spécialisé et s’assurer que les produits, les entreprises ou les terrains agricoles respectent scrupuleusement les règles établies. Par la suite, le produit en question sera soumis à différents contrôles, établissant que le demandeur respecte bel et bien les règles d’usage.

Enfin, l’organisme apposera la certification sur la demande du label et le demandeur pourra utiliser le label sur ses étiquetages.

Le label bio indique ainsi que les produits respectent un nombre de critères, ce qui  leur confère une qualité supérieure à un produit équivalent sur le marché.

 

Les différents types de label bio

Le label Rouge est un label officiel qui concerne les viandes et les produits de charcuterie, mais aussi les œufs, le saumon et le miel. Ce label est délivré par l’Etat, par le biais de l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité). Cet institut vérifie régulièrement les produits labellisés via des tests sensoriels qui sont réalisés auprès de consommateurs et d’experts.

Le label d’Agriculture Biologique (AB) est également un label officiel qui garantit que les produits sont composés au minimum de 95% d’ingrédients issus de la production biologique naturelle, tout comme c’est le cas pour les animaux élevés en milieu naturel. Le Ministère de l’Agriculture définit les critères du label AB, comme par exemple la non-utilisation de fertilisants chimiques ou de terrains ayant reçu des produits chimiques durant les 3 dernières années.

 

A quoi faut-il faire attention ?

Les producteurs, agriculteurs, distributeurs et autres transformateurs s’engagent à être soumis à 2 types de contrôle par an : soit la visite annuelle et le contrôle par surprise.

La visite annuelle est complète et porte sur tous les aspects de la production. La personne concernée doit être en mesure de fournir tous les documents demandés le jour du contrôle.

Quant à la visite par surprise, elle portera sur une partie précise, afin de vérifier que le producteur ou l’agriculteur n’utilisent pas de pesticides alors qu’il s’agit d’une période propice aux insectes par exemple.

Le certificat établi est valable une année, après quoi les personnes intéressées doivent demander une nouvelle certification.

Auteur de l’article : admbio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *